Les dits du corbeau noir

CANCER ET TUMEUR ! REFLEXION BRAN DU 2016 11 07 JUILLET

Cancer... Réflexion     Bran du             11 07 2016

 

".... De la lumière aux ténèbres, de l'amour au conflit, ce sont les oeuvres d'un même esprit, les traits d'un même visage...

Ô mon âme, recueille-moi maintenant, regardes à travers mes yeux les choses que tu as créées...          Tout est lumineux."

Terrence Malik (La Ligne Rouge)

 

 

 

 

Il y a une Tumeur plus grosse que toutes les autres, car elle contient toutes les autres...

C'est le Cancer de tous les cancers...

 

Elle fait de la chair, innocente et douce, une boue nauséabonde, de la viande pour les mouches et pour leurs asticots...(Et elle savent, millénairement, y faire.)...

 

Elle broie, lamine, déchire, les corps, les nerfs et les os et fait de même avec les rêves et les songes, avec cette espérance si fragile, qui tient à si peu de chose, que l'on ne sait même pas la nommer et encore moins la vivre...

 

Oui, il à ce « terrible » en l'homme ; une magma de lave et de cendre enfouie dans le volcan provisoirement éteint de son nom...

 

C'est « cela » qui déverse des immondices dans la précieuse pureté des eaux, qui arrache ses pattes à l'hanneton, qui détruit le nid des hirondelles, qui fait pleurer les mères-baleines, qui, de son scalpel s'adonne, sur l'autre ou sur lui-même, à la vivisection...

 

Il y a des mains, crevassées d'orgueil, qui étranglent des tourterelles...

Il y a des couteaux qui tranchent les rémiges des oiseaux...

 

Il y a des directives qui condamnent à mort les forêts

Et qui tarissent le lait des étoiles...

Il y a des fontaines au marbre étincelant qui ne reçoivent, de la terre éventrée, que le sang versé par ses enfants...

 

Ce n'est pas une bête que « cela ». Nul animal ne s'en complairait...

C'est l'oeuvre du paraître, de l'être qui fait semblant...

 

Ce n'est qu'homme que « cela » ; une intelligence si perverse (parfois une abomination) qu'elle désintègre ou enlaidie chaque lettre qui forme son nom...

 

Les démons ne sont rien et les dragons de même ;

Plus puissante est la haine, plus redoutables ses poissons...

 

Ni la vie, ni la mort, à l'homme ne font, de sagesse, leçons...

 

Il ne sait que faucher l'espérance des moissons, la tendresse promise aux champs de blés...

 

Il lui suffit d'un ordre, d'une autorité, d'un coup de nerfs, d'une sordide et morbide pulsation pour écraser, sous ses talons, ce qui s'en veut lever vers la Lumière...

 

D'où vient « ce «germe, cette semence, cette graine » qui croît

en tourbe humaine, étend ses lianes à profusion, enserre, enferme ce qui aime, le jette en prison ?

 

Elle ne sait, pour la vie, entreprendre, elle n'est « qu'exécution »!...

 

Tant de vies à qui on coupe les ailes !

 

Il y a la faim qui ne dispose pas même d'un croûton, d'une miette de pain...

 

Et il y a la guerre inventée pour faire taire la Création, qui fait de la terre un lieu de « damnation »

 

Cette « tumeur » à, depuis toujours, éternel séjour dans le cœur de l'homme....

 

L'orgueil, la cruauté et le mensonge ; voici ses engrais savamment sélectionnés pour leur haute performance et pour leur pouvoir, sans cesse perfectionné, d'éradication...

 

On dit des herbes que l'on méconnaît, dont on ne connaît les vertus ni la bénéfique fonction, qu'elle sont « mauvaises » ; ce qui autorise leur extraction ou de nocives pulvérisations...

(Mauvaise, la fleur ? Pas plus que l'homme en son humeur!)...

Faste ou néfaste, c 'est selon l'anima de l'action...

 

L'homme fait de même en son verger, en son jardin intérieur, qu'il pulvérise de son ignorance et de ses peurs, qu'il aseptise et dévitalise, qu'il traite de « mal-façons », faisant du jardinier un fossoyeur !...

 

Est-ce vraiment une « malformation » que cette tendance là, est-ce un accident de naissance, une déformation , un gêne, antinomique de toute éthique, conçu uniquement et machiavéliquement pour la destruction ?...

 

Cette haine fait-elle partie intégrante de notre A.D.N ? Est-elle une donnée, une information incluse « d'office » dans la « programmation » ?...

 

Fait-elle, du hasard, de la contrefaçon ; du dépôt hérité, une destinée, une irrémédiable et désastreuse orientation ?...

 

Avec « cela » nous naissons, avec « cela » nous mourrons, allégés ou empesés, c'est selon......

 

Haine et Amour sont comme jumeaux ou jumelles nourris au même sein de ce qui s'appelle l'humain, mais, sèche et stérile, se fait l'une des charnelles mamelles que refuse l'enfançon !...

 

Ce legs semble certain ; rien de moins « universel »...

 

La Haine ais-je dit tant de fois n'est jamais que de l'Amour qui n'a pas su, pas pu, trouvé son plein emploi, qui n'a jamais « construit »...

C'est une seule et même Force, une commune Energie...

 

Retenons de « Cela » que c'est surtout cela....

 

Retenons-le, pour la Vie, pour ce qui fait la Vie qui n'a de véritables, d'authentiques, d'essentiels ouvrages que ceux qui mènent tout Arbre vers le Fruit...

 

Conscience nous donne choix, capacité, faculté de choix...
Conscience pense et la pensée agit...

Il s'agit d'obéir ou de désobéir à certaines lois ; à savoir celles qui servent ou non la Vie !...

 

Vivre ne s'enferme pas entre le « Bien » et le « Mal » ; l'Essence du Vivre bénéficie de plus subtiles héritages qui discernent et font entendement entre ce qui vibre en vérité et ce qui, dissonant, ment...

 

Mais si sourdes sont les oreilles, si aveugles, les regards, si folle, la stupide raison, si attirante, l'illusion...

 

De « cela », dites-moi, pourquoi n'avons-nous pas compréhension ?

 

Pourquoi refaisons-nous les mêmes erreurs, pourquoi laissons-nous, au cœur, germer et grandir cette horrible tumeur ?

 

Tout cela n'est qu'affaire de « possession », de « propriété »...

Le sort de la planète, dépend, comme notre être, de nos volontés d’accaparement, de leur sotte et aberrante affirmation ou de leur renoncement...

 

Faut-il qu'expire le « pire » pour que paraisse, en toutes ses heureuses et efficientes possibilités, le meilleur et tout ce qui nous saurait, suffisamment, amplement, naturellement et biologiquement « suffir » ?...

 

Tout dépend des choix que nous ferons entre antidote et poison...

 

La semence (stérile en ses dons) est aussi fonction du « terrain », de la nature du sillon dans laquelle elle est enfouie... Et de la volonté qui la nourrie !...

 

La science nous dit, en ses savantes investigations, qu'a-delà des apparences les plus meurtrières ; il est en l'homme une bonté, elle aussi « héréditaire », qui fait qu'il à propension à être « Bon » !

(Il serait parfaitement capable de solidarité et de compassion!)...

 

Lors, Amour et Haine en égale proportion ?...

 

Si nous savons, si nous connaissons, si nous respectons, si nous aimons, si nous avons don pour le don, alors nous pouvons éradiquer en nos cœurs, de la haine, les plantations !...



11/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 476 autres membres