Les dits du corbeau noir

LA PIERRE DE MEMOIRE (BARDI) BRAN DU 2016 20 07 JUILLET

IMG_3910pm.jpg
Dans les landes de Lanvaux (56) (photos Bran du)

 

 

 

La Pierre de Mémoire   Bran du              Mai 2016

 

 

Elle se tenait là, en place, en son assise,

La Pierre d'Origine,

bien avant le brin d'herbe qui l'entoure,

bien avant les plumes et les pelages,

bien avant la chair palpitante et mystérieuse,

bien avant le premier mot et son balbutiement...

 

Elle était là enclose de fureur,

enceinte de laves, ayant suivi les étoiles naissantes en leurs courses,

les planètes en leur évolution ;

apprenant, de saison en saison,

les rythmes et les cycles,

la grande ordonnance des vibrations...

 

 

Elle est la mémoire du sol, celle de ce lieu...

Elle connaît toute l'histoire de celles et de ceux

qui naquirent en ce pays et vécurent de ce qu'ils pouvaient s'offrir

d'espérance et de vie...

 

 

 

IMG_3827pm.jpg

 

 

Elle fût de leurs rêves et de leurs songes ;

de cela qui use et qui ronge toute forme et toute matière ;

de cela qui s'achève ou se prolonge, animant l'aubier, les pulsions de la chair...

 

Elle fut témoin des peuples de naguère...

 

Me voici aujourd'hui devant elle...

Moi, dans mon enveloppe charnelle

et elle défiant l'emprise de l'oubli...

 

Sa masse sculptée par tous les vents de la terre

me toise de tous ses milliards d'années...

 

Et je suis, par elle, enflammé ;

J'ai braise et étincelle au foyer de mon esprit...

 

Ses contours se détachent sur le bleu du ciel

Faisant jaillir des formes insolites

et parfois le rappel d'un visage humain ou d'un animal fabuleux

balafré par les siècles, rongé par les pluies et les feux...

 

Des mousses, des lichens, des parmélies s'accrochent à ses flancs,

Des ailes y trouvent le repos...

Des aurores s'y lèvent...

Y meurent des crépuscules ...

S'y déversent des eaux en lesquelles quatre lunes se baignent...

 

 

IMG_3822pm.jpg

 

 

Pourquoi cette fascination exercée sur tout mon être

par ces amoncellements de granit ; ce reste de chaos

qui commerce avec les millénaires ?

 

Comment demeurer « fermé » devant ce Livre ouvert ?

 

Comment ne pas songer que je peux moi aussi « respirer » comme « respirent » les pierres ?

 

C'est bien ici que j'ai le sentiment aigu d'avoir plus de quatre milliards d'années !

 

Il n'est de vague en toute l'Iroise qui n'ait fait son pèlerinage vers ce bout de terre et ce verger de pierres nues...

 

Pas une vague, pas un flot qui ne soit revenu, poser ses lèvres aux margelles de ces rivages...

 

 

Pour cela, aujourd'hui, en cette île, en cet instant, je suis nu ; nu de songe, de mot et de silence....

 

 

 

 

IMG_3900pm.jpg

 

IMG_3912pm.jpg


IMG_3916pm.jpg


IMG_3918pm.jpg

 

IMG_3933pm.jpg


IMG_3954pm.jpg


IMG_3956pm.jpg



20/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 476 autres membres